La durabilité millénaire

La durabilité n’est pas juste une histoire de bâtiment neuf ! AMSTEIN + WALTHERT collabore actuellement sur le projet de remplacement des installations de chauffage de la Cathédrale de Nîmes, en France.  Sur ce projet, notre bureau a su proposer une solution adaptée aux demandes du maître d’ouvrage, et répondant aux contraintes multiples d’archéologie, de conservation, de confort et d’efficacité énergétique.

AMSTEIN + WALTHERT intervient en collaboration avec l’architecte en chef des monuments historiques, Pascal Prunet, sur le projet de rénovation des installations de chauffage de la Cathédrale de Nîmes. Le système actuel, basé sur un système avec aérothermes branchés sur un réseau alimenté par une chaufferie gaz, présente des non-conformités de sécurité et ne pose pas satisfaction à l’usager. En effet, souffler de l’air chaud à haute température dans un tel volume n’est pas efficace en termes de confort et apporte des nuisances considérables aux œuvres d’art présentes dans l’édifice et à l’orgue majeur. AMSTEIN + WALTHERT a donc accompagné le maître d’ouvrage dans le choix d’une solution de remplacement qui permettrait de répondre aux besoins d’usage, mais également au respect du bâtiment et de son contenu.

Travailler sur une cathédrale force à revoir son ego, mais également sa façon d’appréhender la technique et l’existant. Cette modestie est valable pour tous les projets patrimoniaux que nous suivons, mais encore plus pour une cathédrale. Dans cet édifice millénaire, la durabilité n’est pas un vain mot !

Notre bureau est intervenu dès la phase diagnostic, en repérant l’ensemble des contraintes architecturales et d’usage. Un canevas de choix a été proposé au maître d’ouvrage, afin de le guider sur le choix de la production d’énergie et sur celui de l’émission de chaleur. Des études en coût global (investissement + exploitation + maintenance) ont été réalisées pour départager les différentes propositions. Le croisement avec le diagnostic d’état effectué par l’architecte en chef a permis également de coupler des interventions et d’envisager le projet sur le long terme en fonction des besoins de réfections spécifiques.
Une fois les choix de la maîtrise d’ouvrage effectués, AMSTEIN + WALTHERT a participé au projet et participe au suivi de chantier, en collaboration avec le bureau d’hydrogéologie Stratégéo Conseil sur la partie forage.

La génération de chaleur se fait par une pompe à chaleur sur nappe phréatique. Cet équipement capte l’énergie contenue dans l’eau de la nappe phréatique, et la transforme pour assurer le chauffage, le tout avec de très bons coefficients de performance. L’eau de nappe est captée et rejetée via des forages mis en place sous la nef, à l’intérieur de l’édifice.
Le traitement nécessaire du pavage pierre de la nef a facilité le choix porté par le maître d’ouvrage sur la mise en place d’un plancher chauffant sur la surface de la nef. Ce plancher chauffant est assimilable à une dalle active, qui va apporter de la chaleur à basse température avec une très forte inertie. Ce système d’émission remplit tous les objectifs du projet. L’émission à basse température sur des surfaces importantes apporte un confort aux usagers, sans nuire aux œuvres d’art et sans modifier l’équilibre hygrothermique du bâtiment. L’inertie forte du système permet d’éviter les variations brusques de température et l’endommagement des pierres de pavage. Enfin, la basse température permet de garder des performances optimales sur la pompe à chaleur, et une durabilité maximale.

La livraison du chantier est prévue pour la Pentecôte, pour les férias de Nîmes. Au-delà de cette livraison, l’équipe d’AMSTEIN + WALTHERT restera présente pendant les premiers temps après la mise en fonction, afin de bien assurer la durabilité du fonctionnement.