Deux nouveaux étages pour le CUTR de Sylvana

Après deux ans d’études et autant de travaux, nous sommes fiers d’avoir inauguré les deux nouveaux étages du Centre Universitaire de Traitement et de Réadaptation (CUTR) Sylvana à Epalinges.

En charge de l’ensemble des installations techniques CVSE-MCR et de la coordination interdisciplinaire, notre bureau d’Amstein+Walthert Lausanne SA a inauguré le 29 février dernier les deux nouveaux étages du Centre Universitaire de Traitement et de Réadaptation (CUTR) Sylvana. Le service de gériatrie accueille désormais 19 lits supplémentaires, pour des patients nécessitant des soins de réadaptation dans les meilleures conditions.

Un chantier en deux étapes coordonnées
Pour entreprendre ce chantier de surélévation, nous avons dû procéder en deux grandes étapes afin de maintenir l’activité parallèle des 6 étages inférieurs de ce bâtiment géré par le Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV). Tout d’abord, il a fallu délocaliser la chaufferie située en toiture et en créer une nouvelle au rez-de-chaussée du bâtiment. « Cette opération a nécessité une parfaite coordination avec le CHUV afin que l’arrêt des fluides ne nuise pas à son fonctionnement », explique l’ingénieur Thierry Dutheil. « Nous avons donc commencé par construire une nouvelle chaufferie que nous avons reliée aux réseaux existants. Cela a permis d’alimenter en énergie le reste du bâtiment, tout au long de la construction des deux nouveaux étages », poursuit l’expert. Deuxième étape du chantier : le démontage de l’ancien 7ème étage et la construction du nouveau 7ème et 8ème étage. Cette création d’un bâtiment au-dessus du bâtiment existant, nécessitant d’enlever le toit, nous a confronté à des problématiques techniques : « Pour que toutes ces phases de démontage, de planification et de construction se fassent dans les délais et sans nuire à la qualité des soins des patients, la coordination des équipes a été indispensable et la clé de notre réussite », se réjouit Thierry Dutheil.

La technique au cœur du chantier
La délocalisation de la chaufferie a nécessité une parfaite planification pour basculer la nouvelle installation sur les réseaux existants et la coordination spatiale des éléments techniques a été une des préoccupations centrales de cette réalisation. « L’agencement des gaines de ventilation, des échelles à câbles, des conduites sanitaires et de chauffage est crucial, car il permet d’éviter lors du montage, les conflits entre les différentes techniques. De plus, le respect des zones nécessaires à la maintenance, avec la prise en compte de l’accès aux vannes et appareils, a fait partie de nos priorités ».

Photographie: Matthieu Gafsou