Anticiper l’avenir, ou le risquer

Cela n’aura échappé à personne, l’humanité évolue au rythme de progrès technologiques que rien ne semble pouvoir arrêter. L’ingénierie de la technique du bâtiment est précisément au carrefour de la transformation digitale et d’une nouvelle organisation de la cité, notamment dans l’équilibrage des ressources, la sécurité des personnes et des données, le recul des clivages sociaux et la préservation de l’écosystème planétaire.

Une vision optimiste, parce que lucide

Notre pays donne un exemple prometteur, initiant une stratégie énergétique 2050 résolument favorable au renouvelable et à l’abandon du nucléaire. Stimulés par des logiques inédites – la blockchain par exemple -, nous entrons dans une ère de consommation citoyenne. La réalité veut que ce soit une impérieuse nécessité, mue par les menaces pesant sur toutes les formes de vie terrestre.

En quoi pouvons-nous participer à cet élan responsable ?

Pour A+W, au-delà de nos compétences historiques, notre défi est numérique ; la méthode BIM et la mise en application des processus associés ajoutent à la rationalisation de la chaîne de valeur, celle de l’énergie. Les lieux de vie et de travail du 21ème siècle apporteront un confort supérieur à tout ce que l’on a connu, pour une empreinte écologique moins marquée. La complexification technologique passera néanmoins par la simplification des usages et l’agilité des solutions, afin de maintenir un niveau de prix à la portée de l’ensemble des communautés humaines.

Des ordinateurs et des hommes

Les efforts des équipes A+W paient : stabilité financière, fidélité des clients et partenaires, rayonnement de notre marque aux quatre coins de la Suisse. Pour 2018, nous renforcerons encore et toujours la qualité de notre front office, afin d’assurer la satisfaction relationnelle de nos clients dans leurs projets et leur propre transition énergétique.

Partager ses connaissances, c’est les enrichir

Vous le savez, je fais le vœu du décloisonnement des domaines de compétence. A+W possède un pouvoir cérébral commun, pouvant être mis au service des collaborateurs comme des clients. En enrichissant nos échanges internes, nous stimulerons notre créativité et notre pertinence face aux défis qui nous sont lancés. Notre taille critique nous amène à réaliser des projets de plus en plus complexes, souvent de grande ampleur. Nos interlocuteurs attendent un champ de compétences intégré : nous poursuivrons donc nos recrutements dans les nouvelles disciplines technologiques, afin de fournir un service global.

Je conclurai cet édito 2018 par un remerciement sincère à l’adresse de celles et ceux qui, dans nos bureaux ou sur le terrain, contribuent au succès d’une entreprise dont nous pouvons être fiers, pour ses valeurs, ses réalisations, sa vision.

Matthias Achermann, Directeur/Partenaire chez Amstein+Walthert