Amstein+Walthert, acteur engagé dans la qualité du cadre de travail

Le 27 mars, Certivéa a lancé devant 400 interlocuteurs son nouveau référentiel pour la qualité des cadres de vie, le label OSMOZ faisant écho au guide de Promotion Santé Suisse « Environnements de bureaux et Workplace Change Management favorables à la santé ».

Ce label s’articule autour de 6 enjeux que sont la santé environnementale, l’hygiène de vie, l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle, la communication et le lien social, les fonctionnalités et la démarche collaborative.

Amstein+Walthert est un acteur engagé et partie prenante du déploiement de ces exigences sur les projets.

Pourquoi prendre en compte la qualité du cadre de vie dans un projet bâti ?

Les façons de travailler évoluent, les bureaux individuels ont laissé place aux open-spaces et eux-mêmes au flex-office. On construit désormais pour protéger à la fois la planète et les hommes qui y vivent. La réduction des consommations et la performance des systèmes techniques sont autant de thèmes qui tiennent à cœur aux ingénieurs d’Amstein+Walthert. Au-delà des prouesses techniques et technologiques, il est essentiel que les collaborateurs de nos bâtiments y trouvent confort, santé et source d’inspiration, de créativité et d’épanouissement.

Par ailleurs, les coûts annuels du stress au travail sont estimés à CHF 4,2 milliards pour l’économie suisse. Le défi est donc à la fois environnemental, psychosocial et économique.

Comment intégrer ces questions dans nos métiers d’ingénierie ?

L’axe prioritaire historique découlant de nos métiers est celui des ambiances thermiques. Il est démontré que la performance des collaborateurs diminue quand la température est trop basse, trop haute ou que le delta avec l’extérieur est trop élevé. Amstein+Walthert réalise pour la majorité des projets de construction ou de rénovation de bureaux des simulations de confort thermique et visuel ou de dispersion des flux d’air. Nous concevons également l’automation et la régulation de ces espaces afin d’offrir aux futurs occupants la possibilité d’ajuster la température ou la luminosité de leur poste de travail.

Nos équipes de consulting réunissent d’autres talents : des acousticiens, des spécialistes des ondes électromagnétiques, de l’éclairage artificiel, des experts de la qualité de l’air intérieur… afin de mettre la technique au service de l’Homme !

Quels acteurs fédérer pour réussir cette démarche ?

Le pari de l’amélioration de la qualité du cadre de vie dans les bâtiments n’est pas le fait d’un seul homme ! Le promoteur est le donneur d’ordre, il constitue un collège de représentants des utilisateurs et s’entoure d’une équipe projet (architectes, bureaux d’ingénieurs), assistée de planificateurs, des services RH, de la communication et du facility manager. La réussite d’un projet d’amélioration de la qualité du cadre de vie se co-construit avec tous les acteurs.